Internet en France

LE TAUX D’EQUIPEMENT

D’après les chiffres du CREDOC pour 2017, plus de 80% de la population est équipée d’un ordinateur, 70% d’un smartphone et 40% d’une tablette.

Ces chiffres sont une représentation moyenne de la population mais varient de manière plus ou moins importante en fonction des tranches d’ages.

Les familles les plus technophiles, entendons par là disposant des 3 supports (ordinateur, tablette, smartphone) représente environ 35% de la population.

Autre chiffre intéressant, celui représentant la part des français n’ayant encore jamais utilisé Internet (oui, c’est possible !) : 11%

LES USAGES D’INTERNET

En première position, Internet sert avant tout à effectuer des démarches administratives ou fiscales.

Si cela parait surprenant de prime abord, la transformation digitale a considérablement impactée l’ensemble des services proposés par les administrations mais également les banques, ce qui nous permet aujourd’hui de nous connecter 24H/24H et 7J/7J pour effectuer nos démarches administratives, payer nos impôts en ligne, consulter nos comptes bancaires ou encore effectuer des virements.

On trouve ensuite des usages plus communs comme effectuer des achats en ligne, suivre l’actualité, utiliser les réseaux sociaux ou écouter de la musique.

Enfin, en queue de liste mais bien présent, on utilise Internet pour effectuer une recherche d’emploi et de plus en plus pour se former via des sites proposant des tutos ou des MOOCS.

LE E-COMMERCE

Impossible de parler d’Internet sans évoquer le commerce électronique.

Ce secteur évolue de manière continue tous les ans et ça n’est pas prêt de s’arrêter. Face à la croissance du commerce physique, celle du e-commerce est jusqu’à 20 fois supérieure, avec un taux de croissance à 2 chiffres dans un pays où on dépasse à peine 1.5% de croissance annuelle.

Quelques chiffres pour illustrer tout ça : En 2010, le nombre de sites e-commerce était d’environ 60 000, il est aujourd’hui proche des 250 000 sites.

En terme de chiffre d’affaires, 2010 pesait un peu plus de 30 milliards d’€. Nous sommes aujourd’hui à près de 90 milliards d’€, soit 3 fois plus de chiffres d’affaires en moins de 8 ans.

Par rapport au reste du monde, la France se situe en 5ème position derrière la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et enfin le Japon.

A noter une baisse du panier moyen ces 2 dernières années, avec un montant annuel de 69 € pour une transaction en 2016 et 65€ en 2017 (chiffres Fevad).

Plusieurs raisons à cela : Des marges qui se tassent et des internautes qui recherchent des prix de plus en plus bas. L’essor des marketplaces type Amazon n’est pas étranger à ce phénomène et facilite grandement l’achat de petits produits, encouragé par des conditions de port qui incite les internautes à fragmenter leurs achats.

Pour terminer, une statistique intéressante qui peut être considérée comme une spécificité française : Les français consultent et achètent majoritairement sur des sites français (Cocorico !).

Si Amazon reste la référence en terme de visites et d’achats, des sites tels la FNAC, Vente-privee, Groupon ou encore Darty montrent que nos sociétés ont compris les enjeux du digital et investissent considérablement dans la vente en ligne.

Si notre blog a pour vocation d’aborder avant tout des sujets liés au webmarketing, un rapide état des lieux sur les usages de nos concitoyens avec Internet nous semblait intéressant pour mieux comprendre l’environnement numérique dans lequel nous évoluons et mieux appréhender leurs comportements.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à liker notre page FB et rendez-vous le mois prochain pour un nouveau sujet.